Go To Top

ASSEMBLEE DE DIEU DE GUYANE

Histoire de l'église

Débuts difficiles:

En 1962, le message de Pentecôte a été proclamé pour la première fois en Guyane par le missionnaire hollandais BENOOKINVIK à Cayenne au bal du " Petit balcon ". Un mois après, il part.  
Le missionnaire hollandais Henri HUISSMAN assure la relève durant une année assisté d'un frère laïque, William CHARLET. Au départ d'Henri HUISSMAN, William CHARLET assure la responsabilité de l'oeuvre. C'est le 27 octobre 1969 que l'Assemblée de Dieu de Guyane fut déclarée à la préfecture de Cayenne.

Arrivée du missionnaire américain Harold CARPENTER des Ass.de Dieu des USA. 

 

 

Missionnaire H.R CARPENTER (droite)

      

Au début, les auditoires atteignirent 500 personnes, alors que la ville de Cayenne ne comptait pas encore 20.000 âmes. Diverses circonstances ont fait que, souvent, cette oeuvre est restée sans conducteur spirituel. Les missionnaires qui se sont succédés n'ayant pas formé d'ouvriers, l'oeuvre a toujours souffert de ce handicap et a été freinée dans son épanouissement. Le missionnaire CARPENTER restera deux ans de 1971 à 1972, puis sera rapatrié sanitaire. A son départ, il fit demander à l'Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France de s'occuper de cette Assemblée, la Guyane étant un département français.

H. R CARPENTER avec son épouse (gauche) 

Pour répondre à la demande du missionnaire U.S.A., l'Action Missionnaire envoya en juin 1975 le Missionnaire Robert VICEDO pour un premier voyage exploratoire. Il trouva le troupeau quelque peu dispersé avec seulement une douzaine de présents aux réunions.

 


Installation d'un missionnaire français

En avril 1976, le Missionnaire VICEDO vint s'installer avec sa famille à Cayenne. La salle de 70 places située dans un quartier périphérique fut rapidement remplie. Après un an de présence sur Cayenne on comptait une centaine de personnes présentes au culte.

 

  

Le missionnaire écrivait : "Maintenant, la salle de réunion est bien pleine. C'est un local misérable et trop petit : il y a souvent du monde dans la rue pendant les réunions, faute de place à l'intérieur. "

Ainsi la venue d' un missionnaire a donné à cette oeuvre un nouvel élan, créant le besoin de trouver un local plus spacieux. 
Grâce aux dons des chrétiens de Cayenne, de Guadeloupe et de métropole un terrain a été acheté et la construction a pu être commencée en 1980 après bien des difficultés.

Sur le plan de l'évangélisation, des réunions ont lieu dans les maisons dans divers quartiers de la ville de Cayenne.
Des contacts sont établis avec des familles indiennes à 40 km de la ville. Un petit groupe de croyants se retrouvent à Kourou.

 

 

Famille de R.VICEDO 

 

Un temple de 300 places vite rempli

En novembre 1981 eut lieu l'inauguration de la nouvelle salle. 

Ainsi Dieu avait répondu à l'attente de ces frères et sœurs de Guyane en leur accordant ce nouveau local accueillant et spacieux. Voici ce qu'écrit le Missionnaire Robert VICEDO à l'occasion de l'inauguration :

"Ce grand temple est pour nous l'exaucement concret des nombreuses prières du peuple de Dieu, et le fruit de la générosité de tous ceux d'entre vous qui, par leur libéralité, ont été moteurs de l'action Missionnaire, rendant possible cette construction utile et indispensable pour l'oeuvre de Dieu.
Nous disposons maintenant d'un local de quatre cents places, nous permettant de travailler bien mieux et d'une manière efficace.
Il a fallu investir soixante millions de centimes, achat du terrain compris. Les deux tiers ont été pourvus par l'action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France. L'Eglise de Cayenne exprime à chacun de vous son humble et sincère reconnaissance. L'inauguration a été l'occasion d'une croisade de dix jours avec la participation de prédicateurs des pays voisins. Cette grande salle était toujours pleine, ce qui, pour une ville comme Cayenne, est extrêmement réjouissant. "

L'année 1984, fut celle où il y eut le plus de conversions le plus de guérisons et de délivrances. Le local de 300 places fut rempli.

En février 1985, l'assemblée de Cayenne fut heureuse de recevoir la 7"' Convention des Assemblées de Dieu des Antilles Guyane. Ce fut un grand événement. Le Pasteur Claude BERTHON était chargé d'apporter la Parole de Dieu aux serviteurs de Dieu et anciens qui étaient rassemblés là.


Départ du Missionnaire VICEDO...
En 1986, l'assemblée fut confiée au pasteur local, le Missionnaire R. VICEDO ayant prévu d'orienter son ministère vers la Polynésie Française. Pendant 3 ans et demi l'assemblée se maintient sous la direction de ce jeune pasteur et avec les visites des missionnaires des Antilles.

 

Arrivée du Missionnaire Jacques RHINO

En 1989, par défaillance du pasteur, l'avenir de l'oeuvre semblait bien compromise. Mais Dieu suscita dans le coeur du Pasteur guadeloupéen Jacques RHINO la conviction qu'il devait se rendre en Guyane. Ce frère avec sa famille acceptait de vivre une expérience missionnaire.
Le Missionnaire Jacques RHINO eut à s'atteler à la lourde tâche de réconforter l'Eglise malade. Dieu l'aida dans ce ministère. Ensuite il engagea l'Eglise dans un programme d'évangélisation avec pour point culminant du 24 au 28 octobre 1990 une mission en plein air sur la place des Palmistes.

 


Famille RHINO

Chaque soir 1 500 personnes étaient présentes. Suite à cette mission, l'achat d'un nouveau terrain plus grand et permettant l'implantation d'une nouvelle Assemblée s'est imposé. C'est sur ce dernier que devait être construite dans la périphérie de Cayenne, Notre Nouvelle Eglise : " l'Arche de Baduel ".

A l'heure actuelle l'Action Missionnaire a apporté une petite contribution à l'achat de ce terrain et à la construction des nouveaux locaux. Les Assemblées de Guadeloupe y ont contribué aussi.
Un nouveau local a été trouvé sur Kourou, où l'oeuvre a pu reprendre. Une Eglise de Guyane avance, il y a eu des difficultés et des crises, mais Jésus-Christ a veillé sur son Eglise.

 

Pasteur Paul CALZADA Président de l'Action Missionnaire des A.D.D. de France